Député Bruxellois

Un stade national sur le Parking C, Bertin Mampaka s'inquiète

Monsieur le Ministre-Président,

Afin d’être en mesure d’organiser l’un des matchs de l’Euro 2020, la Belgique devra disposer d’un stade qui sera conforme aux normes de l’UEFA.

Plusieurs possibilités s’offraient au gouvernement bruxellois en ce qui concerne le futur emplacement. Nous avons appris que son choix s’était porté sur Parking C du Heysel.

Le terrain appartient à la ville de Bruxelles mais est toutefois situé sur la commune de Grimbergen.

La Région bruxelloise pilotera le dossier, qui nécessitera une concertation avec la ville de Bruxelles, la Région flamande et la commune de Grimbergen.

Les autorités de la ville de Bruxelles se sont déjà exprimées sur le sujet et se sont positionnées comme « parties prenantes au projet » dans l'exploitation du nouveau stade de football puisqu’elles sont emphytéotes du parking C du Heysel.

Le gouvernement flamand, via Kris Peeters, son Ministre-Président, a fait savoir qu’il étudierait  en interne, avec ses ministres concernés, le projet du nouveau stade national et de son emplacement.

En effet, de nombreuses questions se posent d’ordre pratique, juridique et politique.

Monsieur le Ministre-Président,

J’aimerais vous poser les questions suivantes :

- Disposez-vous d’un rétro-planning, avec dates-butoir, permettant d’avoir toutes les garanties politiques, juridiques et budgétaires, que Bruxelles puisse introduire un dossier valable en bonne et due forme lors de la clôture des candidatures des villes désireuses d’accueillir un ou plusieurs matchs lors de l’Euro 2020 ?

- Des contacts ont-ils été pris avec les futurs partenaires afin d’estimer la faisabilité politique de ce projet? Si oui, quelles sont les garanties déjà accordées par les partenaires politiques régionaux et communaux flamands en la matière ? Située sur le territoire de la commune de Grimbergen, quelles sont les législations linguistiques qui auront à s’appliquer dans l’enceinte du stade et à ses abords ? L’idéal n’est-il pas de conférer au Parking C un statut de similaire à celui dont bénéficie l’aéroport deBruxelles-National, pour permettre l’usage officiel des différentes langues nationales ? Contact a-t-il été pris avec le gouvernement fédéral pour que celui-ci propose une telle solution qui mettrait le stade et ses alentours à l’abri de mesquineries linguistiques à venir ?

- Une étude sur la faisabilité juridique a-t-elle été effectuée ? Qu’en est-il ainsi de l’exercice de la sécurité par les forces de l’ordre bruxelloises sur le territoire de la commune de Grimbergen ? Dans quelle langue, l’exercice de la force et du maintien de l’ordre devra-t-il être pratiqué ? La ville de Bruxelles est-elle à même de réclamer le versement de la taxe « spectacles » sur les manifestations organisées dans un stade dont elle serait propriétaire via la Foire Internationale de Bruxelles alors même que ce stade est situé sur le territoire d’une autre commune ? De même, des crédits Beliris peuvent-ils être mobilisés pour financer des projets qui seront érigés jour en d’autres lieux que sur le territoire de la Région bruxelloise ?

- Enfin, une étude sur la faisabilité économique d’un nouveau stade sur le parking, avec la nécessité de compenser la perte de parkings en surface, a-t-elle également été réalisée ? Quel est le surcoût généré par la disparition des offres de parking existantes et la création de parkings souterrains ou en silo ? Quelle est la rentabilité prévue de ces nouvelles infrastructures de parking ? Combien de manifestations par an le stade devra-t-il accueillir pour assurer une rentabilité au projet dans sa totalité ? La Foire Internationale de Bruxelles participera-t-elle au financement de ces infrastructures, qui permettront d’offrir un supplément de qualité aux services proposés par le Palais des Expositions à ses locataires et visiteurs ? En terme de mobilité, le Stade Roi Baudouin est directement desservi par 2 stations de métro. Le Parking C se trouve plus éloigné : le centre du Parking C se trouve à plus de 750 mètres à vol d’oiseau de la station de métro la plus proche : une extension du métro jusqu’au Parking C sera-t-elle étudiée ?

- In fine, j’aimerais vous interpeller sur les solutions de rechange que la Région aura à proposer aux organisateurs du Mémorial Van Damme. J’entends les membres du gouvernement expliquer qu’une solution sera trouvée ? Quelles sont les pistes déjà explorées ? Cette solution passe-telle par la construction d’un autre stade ou la transformation d’un stade existant permettant d’accueillir une manifestation d’envergure internationale ?

- Avez-vous enfin pris contact avec le RSC Anderlecht pour savoir s’il serait intéressé par le fait de jouer dans ce stade ? Si oui, le RSCA serait-il prêt à participer au financement du stade national ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Bertin Mampaka interpelle la ministre de l'environnement

 

Bertin Mampaka (cdH), vice-président du Parlement bruxellois, a interpellé ce mardi la Ministre bruxelloise en charge de l’Environnement, de l’Energie et de la Rénovation, Evelyne Huytebroeck (Ecolo) à propos du Championnat des énergies renouvelables.

 

La première édition du Championnat des Energies Renouvelables avait pour but d’encourager les communes dans leur mise en place d’une politique locale de l’énergie. Les communes devaient aussi mobiliser leurs citoyens et obtenir leur soutien.


Bertin Mampaka, qui est également Echevin de l’Environnement, des Espaces verts et de l’Energie de la Ville de Bruxelles, a déploré le fait que « outre la Ville de Bruxelles, seules deux communes de la Région bruxelloise, à savoir Auderghem et Evere, ont pris part à ce championnat, à savoir Auderghem et Evere alors que depuis 2010, ce ne sont pas moins de 15 communes bruxelloises qui ont initié un programme PLAGE qui vise à baliser l’action des communes en matière d’économie d’énergie. » La Région bruxelloise y était cependant plus affaibie que les autres régions en terme d’énergie renouvelable même si beaucoup d’effort ont été fait.

 

Bertin Mampaka a néanmoins salué l’initiative du Championnat des énergies renouvelables qui a été soutenue par les trois régions. La ministre a précisé que la Région bruxelloise a investi à raison de plus de 10% du budget global, soit 124.034 euros. La ministre a tiré un bilan positif de cette première édition avec la participation de 67 communes et 19.000 votes de citoyens. En réponse, Bertin Mampaka a mis l’accent sur le fait que «  c’était une bonne initiative mais qu’elle manquait d’ampleur au niveau de la campagne de sensibilisation et qu’il faudrait prendre cela en compte pour l’édition 2013 afin d’inciter l’ensemble des communes à participer. »

 

La participation à ce concours a été l’occasion pour la Ville de Bruxelles de mettre en valeur les réalisations entreprises en matière d’économie d’énergie :

 

1) Depuis septembre 2010 : la ville de Bruxelles se fournit exclusivement en électricité verte pour l’ensemble de son patrimoine immobilier. Une mesure qui a permis de mieux respecter l’environnement, mais aussi de faire des économies.


2) Plus de 500.000 euros ont déjà été économisés grâce aux économies d’énergies. Création de la Cellule Energie: quatre personnes au service d’un Plan d’action de réduction des consommations d’énergie des 330 bâtiments du patrimoine de la Ville. 3) Participation au Projet Plage de comptabilité énergétique : réduction des consommation dans les 20 complexes énergivores de la Ville de Bruxelles (coupure systématique du chauffage pendant les vacances et les WE, isolation des conduites de chauffage et des toits, remplacement des anciennes chaufferies,…)


4) Rénovation des piscines de la Ville de Bruxelles en vue d’améliorer leurs performances énergétiques. La rénovation complète de la piscine de Laeken a commencé en avril 2012. C’est la première piscine en Belgique qui sera rénovée en bâtiment exemplaire. Une baisse de consommation d’énergie de 75% est prévue. Pour information, les trois piscines de la Ville de Bruxelles consomment à elles seules 10% de l’énergie des 330 bâtiments de la Ville. Des chaudières co-génération (production électricité et chauffage) seront également installées en septembre à la piscine de Neder-over-Heembeek et aux Bains du Centre. Une véritable révolution énergétique des piscines a été mise en place par l’Echevin Bertin Mampaka.

 

5) Développement des primes afin d’encourager les citoyens à protéger l’environnement: citerne d’eau de pluie, solaire thermique, compostière. Conception de nouvelles primes : toitures vertes, verdurisation des façades et plantes grimpantes.


6) Lancement de l’Agenda 21 de la Ville en 2008 et mise en œuvre des 154 actions de dévelop­pement durables planifiées dans tous les services administratifs de la ville (réduction des consommations de papier, eau, énergie, déchets…). Une référence unique en Région bruxelloise.

More Articles...

Facebook Friends