Solidarité Internationale

Le Kasaï face au numérique, quels enjeux pour l'avenir ?

L'Union Kasaïenne de l'Extérieur "U.K.E." a animé, ce mercredi 09 novembre à l'Hôtel de Ville de Bruxelles, une conférence sur les enjeux du numérique au Kasaï avec le soutien du Collège des Bourgmestre et Echevins de la Ville de Bruxelles et de Bertin Mampaka, Echevin de la Solidarité international.

 

Cette asbl, fondée en 2006, a à son actif plusieurs activités sur le terrain au Kasaï. Elle est fort impliquée dans le domaine social, avec une priorité accordée à l'enseignement et à la santé. Le mot d'accueil a été effectué par le Président de l'UKE avant de présenter la salle informatique installée par l'UKE à Kananga au Kasaï occidental et à Mbuji-Mayi au Kasaï Oriental (en cours).

 

Dans le secteur de l'enseignement, cette association a lancé le projet "machine à écrire mécanique" en faveur de plusieurs écoles secondaires à section commerciale ; l'implémentation d'une première classe informatique avec l'intention d'en développer plusieurs autres à travers la province pour combler le fossé numérique. Dans le secteur de la santé, l'UKE a à son actif la réfection des salles des urgences de l'Hôpital Général de Kananga et l'Hôpital de la Muya à Mbuji-Mayi ; la réfection du Centre Médical des soeurs de la charité et l'approvisionnement en médicaments de première nécessité et la remise en état du Centre Médical de Ndesha.

 

L'association a également projeté le film "Afro@digital" de Balufu Bakupa. Ing Paulin Bekambo a partagé avec le public venu nombreux son expertise sur "le Kasaï et la fracture numérique". Enfin, la Marraine de l'association, An Vangelder a fait part d'un témoignage avant de laisser le public s'exprimer.

Solid'art ciné: Panda Farnana (13/11) et Viva Riva (16/11) !

 

Deux films unique en leur genre ! Le chef d'oeuvre, Viva Riva, plébiscités par les critiques à travers tous les continents et Panda Farnana, l'histoire du premier congolais universitaire en Belgique. A ratez sous aucun prétexte ! Dans le cadre du Mois de la Solidarité internationale, Bertin Mampaka a le plaisir de vous convier à ces deux projections gratuites.


 

 

"Panda Farnana, un congolais qui dérange" (13/11)


Le portrait d’un personnage atypique, à cheval entre deux mondes, celui de la Belgique et celui du Congo. Elevé par une femme belge célibataire et artiste, Paul Panda Farnana est le premier congolais à avoir obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur en Belgique au début du 20e siècle. Nommé agronome, il retourne au Congo en tant que premier fonctionnaire belge à la peau noire. Il y subit un véritable apartheid et doit renoncer peu à peu à ses différents postes pour cause de harcèlement. Il rentre en Belgique en 1914 et, à l’annonce de la guerre, s’engage comme volontaire. Il est fait prisonnier et emmené en captivité en Allemagne jusqu’à la libération. Les années passées, tant au Congo que dans les camps allemands, le poussent à vouloir améliorer les conditions de vie de ses compatriotes. Pendant dix ans, il va consacrer toute son énergie à réclamer l’égalité entre les blancs et les noirs par l’éducation et la responsabilisation des chefs, sous les attaques virulentes de la presse coloniale. Il meurt quelques mois après son retour au Congo, à l’âge de 42 ans, empoisonné par les gens de son village. À travers sa vie et ses pamphlets, le film propose une réflexion humaniste sur les combats menés par Panda Farnana. Son appartenance à deux mondes, nationaliste congolais et patriote belge, jette un éclairage différent sur l’histoire belgo-congolaise, au moment de la célébration du 50ème anniversaire de l’indépendance du Congo.

Dimanche 13 novembre 2011 (19h30)

Panda Farnana de Françoise Levie 2011 (sous-titres en français et néerlandais)
Cité Culture - Avenue de l'Arbre Ballon - 1020 Bruxelles (Laeken)

Entrée gratuite



"VIVA RIVA !" (16/11)

 

 

Kinshasa, dans la ville des espoirs brisés, un homme, Riva, veut vivre ses rêves. Il veut tout : l'argent, les femmes et l'ivresse. Mais son passé le rattrape. "VIVA RIVA !" est l'histoire d'un homme qui brûle ses ailes pour le goût de la liberté.

"VIVA RIVA !" est un thriller qui évoque des trafics criminels à
Kinshasa à travers une nouvelle génération de jeunes prêts à tout. À Kinshasa, "Ceux qui n'ont pas" passent leur temps à envier "ceux qui ont", et rêvent du jour où ils auront. Après dix années passés à l'étranger, Riva revient plein aux as, décidé à mener la grande vie comme "ceux qui ont". Mais sa richesse vient de l'argent qu'il a dérobé à ses patrons, des truands Angolais. Ceux-ci décident de se venger. Entièrement tourné à Kinshasa, Viva Riva!, du Congolais Djo Tunda wa Munga, filme les trajectoires obliques de sa faune interlope, vouée au culte du business. En compétition aux Oscars du cinéma africain, le film en a raflé six, dont celui de meilleur film, de meilleur réalisateur, de meilleure cinématographie et de meilleure production. Une véritable razzia pour ce premier long-métrage.


 

Mercredi 16 novembre 2011 (19h30)

Viva Riva de Djo Munga (sous-titres en français)

Vendôme Cinema - Chaussée de Wavre, 18 - 1050 Bruxelles

Entrée gratuite.

 

More Articles...

Facebook Friends