Solidarité Internationale

L'appel à projets "Solidarité internationale" est ouvert

 

En 2013, la Ville de Bruxelles soutiendra une nouvelle fois les initiatives menées par les associations locales dans le cadre de la Solidarité Internationale.


Si une association souhaite organiser une activité de sensibilisation ou un projet dans un pays en voie de développement, elle peut solliciter un subside. L’association doit prendre connaissance du règlement de subside et compléter le formulaire.

La demande

 

Le formulaire de réponse est composé de 3 parties :

Une demande correcte comprend 2 parties :

  • le volet concernant le demandeur + le volet A pour une activité de sensibilisation
  • ou le volet relatif au demandeur + le volet B relatif à un projet de développement.

L’association doit tenir compte du fait que les subsides ne pourront être liquidés qu'après réception du rapport d'activité. Un acompte ne pourra en aucun cas être versé.

 

Un formulaire dûment complété et renvoyé pour le 15 mars 2013, au plus tard, est le seul moyen pour entrer en ligne de compte pour l'obtention de subsides en 2013. Ce formulaire doit être envoyé à l'adresse suivante :

  • Cellule Solidarité Internationale
    Boulevard Anspach, 6
    1000 Bruxelles

Une version électronique du formulaire peut également être obtenue sur simple demande via :

  • This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

 

 

"Pas de sang sur mon GSM" Conférence d'Arnaud Zacharie (CNCD)

Au nom du Collège des Bourgmestre et Echevins de la Ville de Bruxelles, Bertin MAMPAKA, Echevin de la Solidarité Internationale a le plaisir de vous inviter, le mardi 6 novembre à 19h30 à la Conférence « Pas de sang sur mon GSM : La Malédiction des ressources : l’exemple du Coltan dans l’est de la République Démocratique du Congo. »

 

Conférence animée par Arnaud Zacharie (CNCD)

 

Lieu: IHECS, 15 rue du Poinçon à 1000 Bruxelles

 

Les pays du Sud sont, pour un grand nombre, des pays où les ressources naturelles les plus diverses abondent largement. Malheureusement, cette richesse géologique souvent exploitée par les entreprises du Nord ne profite que très rarement au développement socio-économique du Sud.

 

Le cas de la colombite-tantalite surnommé Coltan est tout à représentatif de cette « malédiction ». Minerai indispensable au fonctionnement de nos téléphones mais aussi de nombreux appareils électroniques, il a de désastreuses conséquences tant pour les travailleurs que pour les régions où il est exploité. En République Démocratique du Congo, des bandes armées sont en lutte pour le contrôle de mines illégales à ciel ouvert, des travailleurs de tous âges extraient à mains nues le minerai radioactif pour un salaire dérisoire et les mines illégales détruisent sans ménage l’écosystème des régions concernées.

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Venez écouter Arnaud Zacharie, Secrétaire Général du Centre National de la Coopération au Développement (CNCD) faire le point sur la question.

More Articles...

Facebook Friends