Mon Parcours


Congolais d'origine, j'ai grandi au Kasaï et à Kinshasa où je suis né, le 6 avril 1957. Fils de parlementaire, j'ai baigné dans la politique depuis mon plus jeune âge.

 

J'ai terminé mes humanités scientifiques en math physique au Collège Saint-Louis de Kananga en 1976. Trois ans plus tard, le 7 octobre 1979, j'arrivais en Belgique pour entamer mes études universitaires. Je m'installe alors à Mons et m'oriente vers le domaine des sciences économiques. En 1982, j'obtiens un diplôme de conseiller fiscal à la haute École de la Communauté Française du Hainaut. Je poursuis ensuite mes études afin de décrocher une licence et l'agrégation en sciences économiques de l'Université Mons-Hainaut. J'ai consacré mon travail de fin d'études à l'aide publique octroyée au Congo et son impact sur le développement économique.

En 1984, je me marie avec une écaussinnoise, Fabienne, et nous avons aujourd'hui deux enfants.

J'ai débuté mon parcours professionnel à la direction d'une affaire familiale dans le secteur de la distribution de denrées alimentaires et de l'hôtellerie, avant de travailler comme directeur marketing d'une compagnie internationale.

De 1990 à 1993, j'endosse la fonction de Vice-président de la représentation du PDSC (Parti Démocrate Social Chrétien) pour le Benelux. Je commence ensuite ma carrière de professeur d'économie à la Haute École de la Communauté Française du Hainaut.

Mon entrée officielle au PSC a lieu en 1994 lorsque je deviens officiellement membre du parti dans l'arrondissement de Soignies. Dans un premier temps, je m'occupe du développement du PSC dans la communauté africaine à Bruxelles et en Wallonie. En parallèle, je participe en tant que militant aux élections.

Le 13 juin 1999, je suis le premier candidat noir à la Chambre des Représentants pour l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde.

En octobre 2000, je suis le premier conseiller communal et conseiller de police noir élu à la Ville de Bruxelles. Depuis cette année-là, je suis membre du bureau politique national du CDH.

Le 24 juin 2004, je deviens Échevin des Sports, de la Propreté Publique et des Propriétés Communales, et quelques jours après, le 29 juin 2004, je suis élu député régional bruxellois avec plus de 6.000 voix de préférence.
1er score des parlementaires sortants !

Ainsi, commence pour moi une période hyperactive. Étant monté Échevin à mi mandat, je devais faire le maximum pour avoir un bilan à défendre devant l'opinion. En 2006 lors des élections communales mon parti réalise une progression en siège de l'ordre de 300%, et je triple presque mon score personnel passant de 900 voix à 2543 voix. En conséquence, le cdH mon parti passe de 2 sièges d'Échevin à 5 sièges.  Pari gagné pour moi et mon équipe. Bien que cette victoire se révèlera trop éclatante au goût de certains au point que suite à une campagne de calomnie, je devrais attendre quatre mois avant de récupérer ma place au sein du collège en mars 2007.

 

Je deviens ainsi Échevin des Sports, de l'Environnement et des Espaces verts, de la Solidarité internationale et de l'Équipement communal. Me voilà donc plongé dans des compétences aussi passionnantes les unes que les autres.


Le sport a toujours été ma passion. Ma plus grande motivation a toujours été d'ouvrir les portes des infrastructures sportives de la ville à tous les citoyens. Ce mandat m'a permis de poursuivre cette action. Après avoir doté le Stade Roi Baudouin d'une piste d'athlétisme (inaugurée par Usain Bolt) et d'une pelouse digne des plus grands stades, j'ai également orienté ma politique vers les sports de quartier. J'ai ainsi fait aménagé 6 terrains synthétiques qui ont considérablement multiplié l'offre sportive bruxelloise, tout en développant une politique d'accès favorisant les Bruxellois: tarfis réduits, chèques sports, etc. Le sport est un bien-être pour la santé, mais également un vecteur de mixité sociale indéniable.


L'environnement, les espaces verts et l'énergie
sont des matières primordiales avec le réchauffement climatique et tous les problèmes de pollutions. Outre le ré aménagement des parcs, la verdurisation de Bruxelles, la création d'espaces verts, (projet de forêt urbaine,etc.) les mesures d'économie d'énergie, j'ai également développé les primes énergies de la Ville, ainsi que les "Mardis de l'environnement", séances de sensibilisation aux thématiques environnementales.

 

Et comme vous pourrez le découvrir, j'ai encore une foule de projet pour notre belle capitale !

 

Depuis le 19 octobre 2011, je suis également Vice-président du Parlement bruxellois. C'est la première fois dans l'histoire de Bruxelles qu'un élu d'origine subsaharienne accède à cette fonction. C'est un honneur, mais également une victoire pour toutes les personnes qui m'ont soutenu depuis le début de ma carrière politique.


 

Bertin MAMPAKA

Vice-président du Parlement bruxellois.


Echevin des Sports, de l'Environnement, des Espaces verts, de l'Energie, de l'Equipement communal et de la Solidarité internationale de la Ville de Bruxelles.

 

Conseiller de Police Bruxelles Capitale Ixelles.

 

Membre du bureau politique national du cdH.

 

Share this post

Facebook Friends