Bertin Mampaka demande plus de soutien pour le Futsal

User Rating: / 0
PoorBest 

Equipe belge de FutsalLe championnat du monde de football en salle se termine à Anvers, l'ex-Echevin des sports de la ville de Bruxelles, qui donna accès aux infrastructures sportives bruxelloises à ce sport, interroge le Ministre Antoine sur la situation de ce sport abondamment pratiqué par les jeunes des grandes villes belge. C'était ce lundi au parlement de la communauté française.

 

 

 

 

 

 

 


Question orale de Bertin MAMPAKA à André ANTOINE, Vice-Président et Ministre du Budget, des Finances et des Sports.

 

La Belgique vient d’accueillir l’Euro 2014 de futsal à Anvers. Le premier match de notre équipe nationale de futsal a mis en lumière le niveau actuel de ce sport chez nous. Nous avons en effet subi une lourde défaite  (6-1) face à la Roumanie.

Pourtant, en 2005, Action 21 Charleroi devenait champion d’Europe. Que s’est-il passé en moins de 10 ans ? Comme le reconnait le coach de l’équipe nationale, Alain Dopchie, le niveau de notre compétition est clairement en baisse. A tel point qu’aujourd’hui plus aucun club belge n’est professionnel.

Les problèmes relevés sont l’existence de deux ligues et de nombreuses ententes amateurs, une absence d’ouverture des clubs de football à la pratique du football en salle, mais surtout, un manque d’investissement et de moyens mis en œuvres pour la professionnalisation de ce sport en Belgique.

Au niveau de notre équipe nationale, les moyens octroyés par l’Union belge de football ne semblent pas suffisant pour l’encadrer convenablement. En comparaison avec les Pays-Bas qui ont un entraineur national professionnel, deux adjoints et une vingtaine de collaborateurs, même notre entraineur national est à temps partiel.

Pourtant, le futsal aurait intérêt à gagner en popularité. De nombreux jeunes le pratiquent quotidiennement sur des surfaces aussi diverses que la rue, les parcs, les cours de récréation, etc… Je suis convaincu qu’en investissant dans ce sport et en le rendant plus accessible, nous pourrions toucher de nombreux jeunes qui ne demandent pas mieux pour se défouler.

Peut-être que l’Euro qui vient d’avoir lieu chez nous sera l’occasion de relancer la dynamique et de créer des vocations.

Je profite de ce contexte pour vous poser quelques questions :

- Est-ce que le plan foot comprend des mesures particulières en faveur du futsal ?

- Quels moyens sont mis en œuvre pour promouvoir ce sport ?

- Comment pourrions-nous encourager la fusion des différents acteurs ?

- Quelle vision d’avenir avez-vous pour cette discipline ?

Je vous remercie pour vos réponses,

 

Bertin Mampaka

 

 

 

Share this post

Facebook Friends