Guerre à l'est du Congo : J'ACCUSE

L’Est du Congo s’est à nouveau embrasé. C’est avec indignation que j’apprends qu’une poignée de militaires s’est à nouveau révoltée avec les conséquences désastreuses que sont les déplacements de populations, viols, tueries, famines, épidémies,... Des morts, encore des morts, toujours des morts.

 

Pourquoi cette nouvelle guerre ? A qui profite ce crime ? Pourquoi demander encore à cette même population de faire des sacrifices ? Pourquoi est-ce que les mêmes rebelles d’hier se retrouvent à nouveau en rébellion ? Je ne comprends pas, mais surtout je n’accepte pas. Et la communauté internationale ne devrait pas non plus tolérer cette situation après les 6 millions de morts que déplore déjà le congo. Certes il y a des intérêts financiers énormes, certes il y a des intérêts politique, mais est-ce pour cela qu’il faut sacrifier la vie des ces pauvres hommes, femmes et enfants ? N’y a-t-il pas moyen de garantir ces intérêts sans continuellement sacrifier ces pauvres vies innocentes et porter atteinte à la dignité humaine de ce pays et de cette population ?

 

J’invite notre Ministre des Affaires étrangères à prendre ses responsabilités et à montrer sa capacité à mobiliser la communauté internationale pour que les pays où les sociétés qui pensent, organisent et initient ces rébellions soient traduits en justice comme Milosevic, Gbagbo et bien d’autres à la Cour internationale de Justice de la Haye. Le Révérend Martin Luther King nous disait que lorsque l’Homme perd sa capacité à s’indigner, il perd également le sens profond de sa vie et devient complice du mal qui est fait sous ses yeux. Ceux qui ont le pouvoir et qui participent sont à mes yeux des criminels condamnables à des peines fermes pour non assistance à personne en danger.

 

Pourtant, Il serait possible d'exploiter les richesses de cette region sans tuer des innocents. Les Congolais ont compris qu'avec neuf pays voisins ils pourraient cohabiter côte à côte en partageant les mêmes intérêts : croissance économique, développement, paix durable, respect de tous, libre circulation des biens et des personnes, comme l’Europe en fait la preuve aujourd’hui. A ce titre, j’invite tous les responsables à se mettre autour de la table des négociations afin que cesse ces tueries inutiles et que la seule préoccupation de tous soit un Congo démocratique, pacifique, uni, prospère, solidaire, ambitieux, moderne et respectueux des droits de l’Homme.

 

Dois-je conclure en disant que la déliquescence des économies européennes et l’incapacité de l’Occident à survivre dans une économie mondialisée sont les principales raisons qui transforment le Congo et ses voisins en champs de bataille ?

 

 


Pour rappel : Afin que les Congolais, rassemblés d’une même voix,  puissent être capable de défendre les richesses et l’intégrité territoriale du pays. Bertin Mampaka était le premier à se prononcer pour un recomptage des voix, un deuxième tour et une médiation de l’Union européenne lors des élections présidentielles congolaises. Pour lire sa déclaration, cliquez ici.

 


Share this post

Facebook Friends